Line Hogsark
Carnet de bord
Le dessert du jour

Tartelettes aux mûres, crème pâtissière vanille/amandes.

Paris, le 26 avril 2014

Line Hogsark_Photos_2014_Cuisine_001
Line Hogsark_Photos_2014_Cuisine_002

Ce soir c’est le grand retour de ma meilleure amie, partie depuis trois mois en Australie (trois mois d’appels à des horaires impossibles en ce qui me concerne parce que madame oubliait la notion de décalage horaire et donc la loi qui dit que treize heures là-bas c’est cinq heures du matin ici). Jour de fête donc. Enfin jour de fête chez nous ça veut dire soirée avec les potes à la maison, Pictionary, Pizzas, Time’s Up en fin de soirée et Antony qui gueule parce que, non, on ne connait pas Luchino Visconti. Bref, pour ce jour de fête, pour ma meilleure amie qui hypothéquerait son mec (Antony) pour un bon dessert, j’ai décidé de me mettre à la pâtisserie. Et moi qui fait de la pâtisserie, pour que vous compreniez bien l’enjeu de cette résolution, c’est l’équivalant de Ribery qui se met au patinage artistique (ou à l’apprentissage du français niveau CP, au choix). Il faut savoir que je mange exclusivement salé en fait. À sept ans par exemple, quand je rentrais regarder les Minikeums et que ma soeur cherchait la cachette des Kinder Bueno, moi je préparais tout naturellement mon traditionnel sandwich au pâté (la fille toujours glamour).

J’imagine donc l’étonnement de mes proches derrière leurs écrans aujourd’hui en voyant ces photos (j’imagine surtout mon père dire à ma mère Elle aurait pas pu faire ça quand elle vivait encore à la maison ? mais passons). Oui, moi, Céline, ce soir je n’ai pas cuisiné des magrets de canard pour quinze, j’ai fait six petites tartes aux mûres. Et je dois vous avouer que je pense en fait que c’était un don inexploité jusque-là (les fées s’étaient penchées sur mon berceau à la naissance si je puis dire) parce que c’était, pardonnez ma prétention assumée je me sens un peu comme une gamine qui vient d’apprendre à faire du vélo, absolument divin (divin : qui appartient à dieu, admirable, céleste, délicieux, merveilleux, paradisiaque, parfait, providentiel, splendide, sublime, suprême, surnaturel).

Voici donc pour vous, en exclusivité, ma recette pour six tartelettes aux mûres. Bien-sûr vous pouvez les faire aux framboises, aux fraises, à tout ce que vous voulez (dans la mesure où ça reste des fruits), moi j’avais envie de mûres et d’amandes. Vous pouvez aussi télécharger la recette au format PDF grâce au lien en haut de l’article, je me suis bien appliquée pour vous faire une mise en page ludique et sympa (c’est plus pratique pour vous je trouve).

Ingrédients pour la pâte sablée

1 œuf
250 g de farine
140 g de beurre
25 g de poudre d’amande
75 g de sucre glace
1 pincée de fleur de sel

Ingrédients pour la crème pâtissière vanille/amandes

1 œuf
200 ml de lait d’amandes bio
50 ml de lait entier
70 g de sucre
20 g de maïzena
1 cuillère à café d’extrait de vanille

Ingrédients pour la garniture

1 barquette de mûres (7 à 8 mûres par tartelettes)
Sucre glace

La recette

Travaillez votre beurre en pommade et le sucre glace.
Ajoutez l’oeuf entier puis mélangez.
Dans un autre saladier, mélangez la farine, la poudre d’amande et le sel.
Versez le tout dans le premier mélange, travaillez votre pâte et formez une boule.
Placez-la au frigo couverte d’un film transparent pour un minimum d’une heure.
Pendant ce temps-là préparez votre crème pâtissière : dans une casserole faites bouillir le lait et le lait d’amandes.
Dans un saladier, mélangez l’œuf avec le sucre et la vanille puis ajoutez la maïzena.
Versez le lait bouillant sur ce dernier mélange, remuez et remettez le tout dans la casserole.
Faîtes épaissir à feu moyen sans cesser de remuer jusqu’à ébullition.
Filmez et laissez refroidir complètement la crème pâtissière au frigo. À ce moment-là vous avez normalement le temps de vous mettre un épisode de Walking Dead.
Sortez la pâte du frigo, étalez-la et découpez vos fonds de tartes à l’aide de vos cercles à pâtisserie (mes verres IKEA SVALKA fonctionnent très bien pour ma part, c’est le même diamètre que mes moules, amen).
Découpez des bandes qui serviront à faire les bords des tartelettes.
Replacez le tout au frigo une petite demi-heure pour que les bandes soient plus dures (il faut qu’elles soient bien maniables sinon elles se déchireront à la moindre manipulation et c’est la crise de nerds assurée).
Sortez la pâte et préchauffez le four à 180°C.
Placez vos cercles de pâte au fond de vos moules et fixez les bandes sur les bords.
Enfournez les tartelettes préalablement piquées pendant 25 minutes.
Laissez refroidir.
Garnissez vos fonds de tartes de la crème pâtissière et réservez au frais.
Au moment de servir, disposez les mûres sur les tartelettes et saupoudrez de sucre glace.

#NowPlaying Ash, Ben Ellis.
Le 26 avril 2014
Les mots
Pour aller plus vite tout en bas
  1. Emeline, le 21 mai 2014.

    Hum j’adore les tartes aux mures !!! Je ne suis pas pâtissière née (oh loin de là même !!) mais ta recette est si chouette et le rendu si appétissant (elles sont trop mimi tes petites tartelettes !) que je ne vais pas résister à l’idée de la tester !! Merci beaucoup :-)

    http://mysweetparisianlife.wordpress.com/