Line Hogsark
Carnet de bord
Chronique

Le jeu des 7 différences : Les hommes et les femmes dans les films et les hommes et les femmes en vrai.

Paris, le 22 mai 2014

1. Quand vous vous disputez, un homme ne va jamais, jamais, traverser la ville (ou même trois stations de métro, qu’on se le dise) pour venir frapper à votre porte et se faire pardonner en vous déballant de façon tout à fait improvisée une déclaration d’amour à vous en faire perdre, pour la première fois de votre vie, l’usage de la parole. Non. Un homme, quand vous vous disputez, ça sort avec ses potes, ça prépare une cirrhose du foie, ça regarde Breaking Bad et ça rappelle dix-huit heures plus tard quand ça s’est calmé.

2. Après l’amour, un couple ne reste pas romantiquement blotti l’un contre l’autre à se regarder dans le blanc des yeux avant de s’endormir tendrement. Après l’amour, un couple, ça cherche les mouchoirs et ça va aux toilettes.

3. Le matin, au réveil, les cheveux d’une femme ne sont pas parés à la réalisation d’une publicité Jacques Dessange, son teint n’est pas lumineux, elle n’est pas sublimement maquillée et elle ne sort pas du lit vêtue d’un pyjama de satin blanc. Une femme, le matin, c’est plutôt d’un glamour approximatif : ses cheveux défient les lois de la gravité, s’il y a une frange la ressemblance avec un cacatoes peut s’avérer frappante, le maquillage est inexistant puisqu’une femme sait que si elle s’endort avec du fond de teint le lendemain c’est Tchernobyl sur son visage et, surtout, ça dort avec le t-shirt le plus XXL et donc le moins affriolant de sa garde-robe.

4. Dans la vie, un homme, quand ça veut vous récupérer, ça ne construit pas une maison avec une véranda et des volets bleus (si vous n’avez pas vu The Notebook je ne peux rien faire pour vous, partez), ça envoie un message et ça dit Salut, ça va ?

5. Dans notre monde, qui n’est pas le monde merveilleux de Disney, l’amour, ça prend un minimum de temps (pour certains c’est même comme une mayonnaise fait maison, ça prend jamais). Je ne sais pas si vous y avez déjà réfléchi mais, par exemple, dans Raiponce, le gars débarque dans sa tour de bon matin, l’embrasse le soir même, lui jure un amour éternel et, dès le lendemain, coule des jours heureux à ses côtés au chateau de beau-papa et belle-maman. Chez nous, Flynn aurait dit à Raiponce : Écoute, on a passé une bonne journée, les lanternes et tout ça c’était cool, mais je ne suis pas prêt pour l’engagement.

6. Ça n’arrive jamais, dans la vie, un couple tellement dans le feu de l’action qu’ils se déchirent leurs vêtements (ou alors ça termine en troisième guerre mondiale une fois l’excitation retombée). Ça, pour le coup, ça n’arrive vraiment que dans les films quand c’est la prod’ qui a payé pour les fringues. Moi, personnellement, le mec qui me déchire la robe Maje toute en broderie que j’ai achetée l’année dernière et qui a bien dû me coûter le double de son prix en agios, je sais pas, je l’étrangle.

7. Quand vous rencontrez un homme tout à fait par hasard, un homme qui vous plait j’entends, dans notre cruelle réalité vous n’êtes pas la superbe héroïne d’un film et donc par conséquent rien ne se passe comme tel. Si ma rencontre avec le type qui était assis devant moi au cinéma (faut suivre) avait été écrite par Richard Curtis, il serait tombé sous le charme immédiatement, je lui aurais demandé son numéro de téléphone de la façon la plus digne qui soit et il aurait rappelé dans un délai conforme à la courtoisie syndicale. Mais non, dans la vie, la vraie, à la fin de la séance, vous vous cassez la tronche devant lui en montant les marches de la salle (donc déjà la dignité, adieu), vous vous décidez à aller lui parler au dernier moment, c’est-à-dire quand vous allez devoir courir pour le rattraper avant qu’il ne parte en scooter, vous priez pour que la mort vous emporte une fois face à lui parce que vous n’aviez pas du tout réfléchi à ce que vous alliez lui dire, vous lui demandez finalement son numéro (portée par un élan de bravoure sorti de je ne sais où) et réalisez lorsqu’il vous le dicte qu’il est en train de vous en donner un aussi crédible que l’ancien du Père-Noël. Puis, forcément, au bout de quinze jours sans réponse, vous finissez par oublier ce mec qui s’est probablement fichu de vous. Mais parfois aussi, dans la vie, la vraie, il se trouve que vous finissez par recevoir un message (si) vous proposant d’aller boire un café (quinze jours plus tard, tout à fait), que le type avait bel et bien le numéro le plus improbable de toute l’histoire de la téléphonie mobile, qu’il avait en fait cassé son téléphone trois heures après la séance de cinéma (vous avez la poisse, c’est aujourd’hui certain) et que vous êtes en fait tombée, pour la première fois de votre vie que vous faites preuve d’un tel héroïsme, sur le seul mec au monde en 2014 à rester dix jours sans téléphone parce qu’il s’en fait importer un du Japon. Parfaitement, du Japon. Tout ça, accordons-nous là-dessus si vous le voulez bien, même un scénariste sous LSD n’y aurait jamais pensé.

#NowPlaying Sweater Weather, The Neighbourhood.
Le 22 mai 2014
Les mots
Pour aller plus vite tout en bas
  1. Manon, le 22 mai 2014.

    « Écoute, on a passé une bonne journée, les lanternes et tout ça c’était cool, mais je ne suis pas prêt pour l’engagement. » Je l’ai lu cinq fois je crois, mais ça me fait toujours autant rire ! Ta chronique est trop bien Doudou, tellement fière de toi ! Je t’aime fort !

  2. Anne, le 22 mai 2014.

    J’ai l’impression d’avoir vécu quelques-une de ces situations !
    Bravo pour cette chronique drôle et pertinente, Céline.
    J’ai hâte de lire les suivantes…

  3. Little French World, le 22 mai 2014.

    Sympa et amusante ta chronique ! ;) xx

  4. Blanche, le 22 mai 2014.

    Merci pour ton commentaire :)) Ton blog est super mignon ! J’adore le design.

    xx Blanche
    THEALBATROSSPHOTOGRAPHY.BLOGSPOT.COM

  5. Heidi, le 23 mai 2014.

    Excellent !
    et très bonne idée d’être allée au ciné ce jour là.

  6. Workshoot, le 23 mai 2014.

    Ah nan mais excellent ! :D
    Littéralement morte de rire devant mon écran, j’adore le point n°2 !
    Franchement bravo, j’adore ta façon d’écrire !

  7. BoOBOO, le 23 mai 2014.

    Merci pour ton commentaire qui m’a bien fait plaisir et ta chronique est très drôle. C’est tellement ça!
    Super design également ! Allez hop, ton blog fait maintenant parti de ceux que je vais suivre :)
    A bientôt
    Bises

    http://www.dansmoncocon.com/

  8. street chic, le 23 mai 2014.

    Comme promis, je passe sur ton blog. Une chronique drôle et les points 5 et 6 m’ont bien fait rire!

    J’aime beaucoup le design de ton blog et celui de ta soeur également.

    Je le partagerai sur ma page Facebook et mon blog bientôt ! ;)

    Bonne continuation

    Mayev
    Street Chic | Le Mag
    http://www.streetchicmag.com

  9. alex, le 23 mai 2014.

    Très imagé, et tes références cinématographiques me plaisent beaucoup. Tu as un réel talent d’écriture. Bonne continuation

  10. Ced, le 23 mai 2014.

    Salut

    sur le point 3, tu oublies de parler de la bonne haleine du matin (à base de rat mort)…. dans toutes les séries amoureuse (desperates!), dès le réveil, les couples s’embrassent…. vivement déconseillé dans la vie réelle! ou alors pas sur la bouche!

    très bon blog, continue!

  11. Mamie, le 23 mai 2014.

    Bravo Céline ton blog est vraiment  » MASSIF  » tu es douée, et en plus tu multiplies par deux.
    gros bisous

  12. Love Deco Design, le 23 mai 2014.

    Superbe chronique! J’adore!

  13. LuMIR, le 23 mai 2014.

    Alors alors, ce café ??

    Il est très chouette ton blog Céline, tu as bien fait de me dire de passer jeter un coup d’oeil !! :)
    (je crois que je me suis abonnée de trois manières différentes pour être sûre de lire la suite héhé)

    Et pour le côté design, j’adore également !

    alors à très vite !

  14. nadibulle, le 24 mai 2014.

    Non mais ton blog est merveilleux comparé au mien merci d’être passée a bientôt

  15. Laura Deci Delà, le 24 mai 2014.

    Ah Ah ! Très bonne analyse ;-)
    J’ai beaucoup aimé la 2 ^^
    Bisous
    Laura

  16. deltreylicious, le 24 mai 2014.

    Super sympa ton blog. Merci pour ton commentaire sur le mien!
    Bises et bonne continuation!
    Deltreylicious
    http://blackbeauty-mode-tendance.eklablog.com

  17. soniachocolat, le 24 mai 2014.

    Très drôle! Mais qui t’a raconté l’histoire de ma vie? :S

  18. Justine, le 25 mai 2014.

    J’aime beaucoup ta chronique!
    Des bisous

  19. Eléonore, le 25 mai 2014.

    Mais quel beau deign, je suis complètement fan de ton blog!

    xx
    http://sofunnygirl.blogspot.fr

  20. Mora, le 26 mai 2014.

    Excellent ton article :) Je découvre ton blog suite à un commentaire que tu avais laissé sur un de mes articles. J’adore :)
    Sinon, pour en revenir au sujet, autre truc chelou qui n’arrive que dans les films : pourquoi quand les nanas sortent du lit enroulées dans leur drap blanc ? Perso, après une partie de jambes en l’air, je vais aux chiottes, je me rince un coup, et surtout je dors pas à poil, je mets mon pijou. Et puis même si je dors à poil, l’intérêt du drap il est où ? Ton mec, il t’a pas vue toute nue la veille ? Ah tiens, autre question : c’est quoi le délire de la nana qui descend petit déjeuner dans la chemise de son mec ?

    http://lesplacardsdemora.blogspot.com/

  21. sweetmillie, le 26 mai 2014.

    très drôle!!!! j’adore!

  22. Célestine, le 26 mai 2014.

    Oh mais qu’est-ce-que c’est bien écrit et tellement drôle……. tu as un vrai talent poulette !!!! Désormais, et à partir d’aujourd’hui tu deviens ma petite et jolie lecture quotidienne – Merci ma belle

  23. Nat, le 26 mai 2014.

    Ahah j’ai adoré ce petit article :) Ça sent le vécu ! Merci pour ce petit moment bien marrant !

    Et après avoir lu ta présentation, je suis 2 fois plus heureuse d’avoir découvert ton blog :)
    Je vois totalement ce que tu ressens quand ta maman te fait des plats arméniens… J’y ai le droit presque toutes les semaines :) Et bravo à toi, d’avoir pu faire de ta passion ton métier. Je suis aussi dans le graphisme mais contrairement à toi, je m’en suis lassé, et au fur et à mesure des années j’ai perdu le minimum de talent que j’avais. Mais je me dit que c’est peut-être juste l’effet négatif des études :p

    Bisous !

  24. Pink DESSERT, le 27 mai 2014.

    Tellement vrai tout ça!
    J’adore ton article bravo…

  25. TINYLIZZIE, le 28 mai 2014.

    J’ai beaucoup ri, mais tu as oublié un point important -> Dans la vie, si tu tombes sur un mec qui a une telle aura sexuelle que tu mouilles ta culottes illico-presto, et avec que tu finis par un quicky dans les chiottes d’une boîte hyper hype, avec un orgasme titanesque à la fin, le mec, à qui tu n’as pas donné ton nom parce que c’est plus fun (qu’on se le dise), ne court pas après toi pendant des jours pour finalement te dire qu’il est grave amoureux. Non, dans la vie, en fait, tu passes pour une pute. Eh ouais.

  26. Livresse des mots, le 22 juin 2014.

    Ah, la deuxième différence est comment dire… magique ! x)

  27. claire, le 29 juin 2014.

    J’ai adoré cet article :) je suis tout à fait d’accord avec toi!
    J’aime beaucoup ton blog (et celui de ta soeur)

    A bientôt :)