Line Hogsark
Carnet de bord
Home / Journal

La véranda.

Paris, le 25 novembre 2014

Line Hogsark_Photos_2014_Journal_021

Comme promis, très chers et adorables lecteurs, voici ma chambre. Enfin la véranda qui me sert de chambre plutôt (oui je sais, c’est d’une commodité quelque peu contestable, il n’y a évidemment pas de volets et je suis réveillée par le jour). Pour la petite histoire et parce que je suis sûre que vous êtes absolument passionnés par ma vie tout à fait palpitante, notre appartement, nous ne l’avons pas vraiment choisi en fait. Comme vous le savez, se loger dans Paris c’est comme qui dirait mission aussi impossible que de rester glamour et érotique avec une rhinopharyngite, la gorge irritée, les lèvres gercées, la morve au nez et les cheveux gras (parce que c’est bien connu, quand on est malade, l’excès de sébum n’est pas une priorité). Surtout pour quelqu’un comme ma soeur qui cumule deux petits boulots ou encore pour quelqu’un comme moi, pas du tout salariée, pas du tout en CDI et pas du tout avec un revenu trois fois supérieur à un loyer équivalent à un appartement vivable (et donc pas six mètres carrés à Porte de la Chapelle avec douche et toilettes sur le palier). Du coup, quand grâce à la copine d’une copine (grâce au petit bonheur la chance donc), l’opportunité s’est présentée de louer un appartement de quarante-cinq mètres carrés en plein coeur du troisième arrondissement pour un prix très nettement inférieur à la norme du quartier, on a dit oui, sans même l’avoir visité (et on a sauté partout pendant deux heures même en se disant que, si ça se trouve, il y aurait du papier peint caca d’oie et, comble de l’horreur, du carrelage par terre).

Line Hogsark_Blog_Montages Photos_Divers_003

Finalement, même si ledit appartement s’est avéré être dans un immeuble relativement moderne (pas de poutres, pas de moulures, pas d’ancien parquet et pas de jolie cage d’escalier, un drame pour moi donc à l’époque qui ne rêvait que de ça après vingt-deux ans dans un HLM du Blanc-Mesnil), aucun mur n’était recouvert d’une couleur se rapprochant plus ou moins de celle des escréments d’une quelconque volaille, les murs étaient blancs et on l’a beaucoup aimé. Le salon est immense, la cuisine (qui donne directement sur le salon) de taille raisonnable et la baignoire est comme je l’aime, c’est-à-dire assez grande pour que David Douillet puisse y faire du sous l’eau tranquille. Mais le top du top, la cerise sur le gâteau, le miel sur le brie (le fromage, parfaitement), c’est la véranda, la lumière et la vue. Derrière le salon, séparée par des portes vitrées coulissantes, il y a une petite pièce de sept ou huit mètres carrés faite entièrement de verrières et de baies vitrées qui donne sur une petite cour et les toits de Paris. Le tout exposé plein sud. Tout de suite, j’ai eu envie d’y faire la chambre (je l’ai certes très légèrement regretté une ou deux fois quand il a fait genre deux degrés dehors l’hiver dernier mais, finalement, avec une bonne couette, un plaid et maintenant un homme à côté (ça tient chaud, c’est pas négligeable), ça va). J’aimerais vous dire que c’est le kiffe absolu mais le mot est faible. Disons que, dans la vie, il y a l’extase, les orgasmes et tout les trucs qui font du bien, et puis après il y a les réveils chez moi, dans mon lit, avec le soleil qui tape sur les verrières.

Line Hogsark_Blog_Montages Photos_Divers_004

Les meubles et la déco

La commode, le tabouret, le réveil, les draps et le lit viennent de chez IKEA. Pour ce qui est de la commode, je l’ai complètement retapée : je l’ai légèrement poncée, patinée à l’aide d’un chiffon avec une cire Liberon que vous pouvez trouver chez Leroy Merlin ou Castorama puis j’ai également changé les poignées. Pour ce qui est du tabouret, je l’ai simplement teinté. J’ai trouvé le grand miroir posé sur la commode chez Maisons du Monde, composé ma guirlande lumineuse chez La case du cousin Paul, acheté tous mes petits coussins au BHV et commandé le tapis au pied du lit chez H&M Home. Sur le carrelage de la véranda, j’ai posé un revêtement en PVC immitation vieux parquet blanc avec un envers textile (obligatoire sur le carrelage pour ne pas que les joints finissent par être visibles).

Post Scriptum : Pour ceux qui ne nous suivraient pas sur Instagram Bibou et moi (vous pouvez aller mourir, vous ne méritez que ça), comme je suis d’humeur généreuse et histoire surtout que vous compreniez un peu l’amour que j’ai pour notre appartement et la reconnaissance que j’ai pour la vie, la vue de chez nous c’est ça ou encore ça.

#NowPlaying If I Needed You, The Broken Circle Breakdown.
Le 25 novembre 2014
Les mots
Pour aller plus vite tout en bas
  1. Aix Parisienne, le 26 novembre 2014.

    Eh ben c’est très beau! et tout comme toi j’aurais craqué sur la veranda!!

  2. sophie, le 29 novembre 2014.

    Bravo pour ce très joli blog : ton univers, tes photos, ta plume, ton humour, tout me plaît… Sincèrement…

  3. Allison, le 8 décembre 2014.

    Dis, tu veux être mon amie de bricolage? Je suis en plein de dedans (mais Montorgueil …)

  4. Mamzette, le 11 décembre 2014.

    Ok, je vais mourir. Mais maintenant que j’ai réparé l’affront et que je te suis sur instagram, j’estime avoir droit à une mort décente avec orgasme et cupcakes. Sinon justement, ça se passe comment, rapport aux 350 voisins dont la vue plonge sur ton nid d’amour? Pitié, dis-moi que tu as des rideaux. Sans quoi la vente de jumelles a dû exploser dans ton quartier.

  5. Line Hogsark, le 11 décembre 2014.

    Oui oui oui oui oui oui, y’a des stores.

  6. Mora, le 22 janvier 2015.

    Super original, j’adore le concept de la chambre véranda. Vous avez eu une sacrée chance d’avoir pu avoir cet appart, je regarde un peu les photos que t’en as posté, il a l’air vraiment canon !

    http://lesplacardsdemora.blogspot.com

  7. Lavisionrauz, le 27 janvier 2015.

    Cette luminosité :O ce doit être sublime. On peut dire que tu as vraiment eu de la chance que cet appartement te plaise sans l’avoir visiter ! et surtout d’avoir trouver quelque chose de pas trop cher pour le quartier et la ville qu’est Paris, en tous cas ton appartement à l’air vraiment comme un cocon! C’est super joli d’après les photos qu’on peut voir.

    Au passage je me suis inscrite à ton Instagram, les photos sont si jolies. Je vais aller y plonger un peu plus en allant me coucher :)