Line Hogsark
Carnet de bord
DIY / Home

Mon bureau d’amour (enfin).

Paris, le 25 février 2015

Line Hogsark_Blog_Montages Photos_Kraft_001

Comme vous le savez déjà puisque vous êtes des lecteurs fidèles, aimants, dévoués et attentifs, mon nouveau bureau, c’est un peu le grand amour de ma vie (déjà parce qu’il prouve une chose : je suis capable de tenir une résolution pour la nouvelle année – maintenant reste à faire du sport et tenir plus de trois semaines). J’ai commencé à vous en parler alors qu’il n’existait pas encore, j’ai continué de m’épancher sur le sujet le lendemain de son installation pour vous raconter mon épopée chez Leroy Merlin, mes deux heures à scier des tréteaux et mes courbatures dans les doigts (parce que j’ai découvert que l’on pouvait avoir des courbatures dans les doigts, tout à fait), mais je ne vous l’avais pas encore réellement présenté. C’est maintenant chose faite, alors voilà, TADAAAAAA !!! Note : Imaginez-moi, le sourire jusqu’aux oreilles, sautiller dans mon appartement les bras en l’air pour vous présenter mon bureau comme un enfant de quatre ans vous présenterait son circuit 24 dans les années 60. Note #2 (j’explique ma référence ancestrale et donc ma passion pour le circuit 24) : Mon père en avait un quand il était petit, il l’a retrouvé dans la cave de ma grand-mère un jour et, un soir, alors que ma soeur et moi étions en train de dormir (on avait peut-être cinq et sept ans), il l’a installé dans tout le salon pour que ce soit notre surprise au réveil. Je m’en rappellerai toujours, c’était un dimanche matin, mes parents nous avaient préparé des chocolats chauds et du pain perdu et on a joué aux voitures peut-être toute la journée.

Je sais, vous êtes émus, les mots vous manquent et les larmes montent (initialement c’était supposé être à cause du bureau mais là j’imagine que c’est davantage à cause du circuit 24 et du pain perdu). En plus, ce que vous ne voyez pas sur la photo mais qui est quand même vachement bien en vrai, c’est que juste à gauche, j’ai une bibliothèque avec des super enceintes, donc quand j’écoute de la musique depuis mon ordinateur, c’est juste le top, voire la définition même du paradis (terme dont la définition change souvent en fonction des articles, j’en conviens). Je suis assez fière de ce petit coin, il est comme je l’avais imaginé : clair, doux, joyeux, et j’adore y passer du temps. Je rêvais d’avoir un bureau comme ça mais je ne sais pas pourquoi, je ne franchissais pas le cap, j’avais l’impression que ça allait me coûter des mille et des cents et ça me désespérait un peu. Finalement, j’en avais tellement envie (rappelez-vous la vie Jacouille sur ma table basse) que j’ai cherché des solutions peu coûteuses et, tout compte fait, pour moins de cent cinquante euros, j’ai pu dénicher tout ce que vous voyez sur cette photo : le bureau, la chaise, les cadres et les petites boîtes. Aujourd’hui, je ne suis que joie, bonheur et félicité chaque matin. C’était clairement les cent cinquante euros les mieux investis de ma vie (oui, ça aussi ça change souvent en fonction des articles).

Line Hogsark_Photos_2015_Journal_009

Le coin bureau

Tréteaux Leroy Merlin à 9,90€ l’unité
Plateau de table en bois massif Leroy Merlin à 16,90€
Chaise Alinéa à 59,95€ (15€ de réduction jusqu’au 11 mars avec le code WEBA2)
Lot de 4 boîtes IKEA à 14,99€
Cadres Leroy Merlin pour 50€ environ

Un petit coup de peinture sur la planche et sur les boîtes, et le tour est joué !

#NowPlaying In The Mood, Glenn Miller.
Le 25 février 2015
Les mots
Pour aller plus vite tout en bas
  1. jaivoulutester, le 25 février 2015.

    c’est un joli bureau qui donnerait presque envie de travailler ;)
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

  2. charlotte, le 28 février 2015.

    Salut Line,
    J’adore! c’est vraiment très beau :) contente de te lire comme toujours et puis l’histoire du pain perdu tout ça, c’était très émouvant! Bon j’avoue être assez émotive en ce moment mais quand même, un beau souvenir que tu as la.

    Bises
    Charlotte