Line Hogsark
Carnet de bord
Journal

Cette fois, promis, je reviens.
Et mieux.

Paris, le 16 mai 2016

Bon, je sais, vous m’en voulez. Je sais. Votre déception est manifeste et votre tourmente palpable. J’aimerais sincèrement pouvoir vous dire que je suis désolée, mais j’ai récemment décidé qu’il fallait que j’apprenne à moins m’excuser et me justifier chaque jour (croyez-moi, cette manie peut s’avérer franchement handicapante et il est dans mon cas rigoureusement nécessaire de m’en dépêtrer). Je me suis en effet rendu compte que je passais littéralement tout mon temps à présenter des excuses, même quand je ne faisais absolument rien de mal – genre je dis pardon à mon tabouret si je l’ai malencontreusement cogné et si un mec me rentre dedans avec son caddie chez Carrefour parce qu’il est trop occupé à regarder son téléphone pendant que moi je suis tranquillement en train de chercher ma boîte de trente-deux Vache qui rit, je lui dis très sincèrement Oh non mais c’est de ma faute, désolée, je n’aurais pas dû être là (rions ensemble). À vrai dire, pour le tabouret, ce n’est pas très grave, pour les individus à l’acuité visuelle limitée non plus, mais avec le reste du monde et notamment mes proches, souvent, cela me dessert beaucoup.

Bref, j’espère en tout cas ne plus jamais recommencer (à être absente aussi longtemps – parce que savoir s’excuser peut parfois s’avérer nécessaire lorsque c’est vous qui bousculez tout le monde parce que vous êtes trop occupée à regarder votre téléphone). Pour être tout à fait honnête, c’était un petit peu compliqué pour moi de venir ici cette dernière année. Comme je vous l’expliquais dans mon dernier article, j’avais dans l’idée d’approcher ce blog différemment, d’en faire simplement un petit carnet de bord, d’écrire pour moi et le plaisir de partager plutôt que pour satisfaire certaines attentes ou remplir certains critères, cependant je n’en ai pas ressenti l’envie. Tout bêtement.

La rentrée a été une période difficile pour moi et j’étais de surcroît dans une relation amoureuse aussi stable et sécurisante qu’un petit radeau constitué de trois petites branches d’arbousier et de fil dentaire au milieu de la Mer du Prince Gustave-Adolphe (mer de l’océan Arctique située au nord du Canada – ici, c’est la culture). Cela dit, et c’est le plus important parce que c’est ce qui me ramène aujourd’hui (ce à quoi je ne m’attendais d’ailleurs assurément pas lorsque je me suis lamentablement effondrée en larmes il y a trois semaines devant le mec du guichet à la poste pour lui envoyer ses affaires et son grille pain), je me sens vraiment mieux. Mais j’ai changé de bureau de poste.

Je me lève le matin de meilleure humeur, j’ai de nouveau envie de faire plein de choses, de me consacrer pleinement à mon travail, de faire tout ce que j’aime et, surtout, de penser à moi. Je me sens plus créative aussi, plus inspirée, et je retrouve à nouveau, enfin, toute mon énergie. C’est peut-être un petit peu bête, mais j’ai en fait l’exaltante sensation, peu à peu, de redevenir moi. Et puis je recommence à danser dans mon salon en me préparant le matin surtout, c’est le signe que je vais bien ça.

Bref, tout ça pour vous dire que j’étais de nouveau là, mieux, et que je reviens vite. Avec des pavés, ma vie, ma bonne humeur, mes oeufs et mon café, mes dessins animés ou Friends en fond, mes pyjamas, mon boulot, et surtout bientôt mon book en ligne pour vous parler un peu plus de ce que je fais tous les jours. Cette fois, les gars, c’est la bonne.

#NowPlaying Rien, je regarde Friends.
Le 16 mai 2016
Les mots
Pour aller plus vite tout en bas
  1. Marie, le 16 mai 2016.

    Je pense que tu n’as pas à t’excuser ici non plus.
    Je suis très heureuse de te revoir écrire ici, parce que tes articles c’est souvent une excellente lecture, un excellent moment, une parenthèse dans nos vies où tout va parfois trop vite. Ta bonne humeur est communicative, et te voir créer et réaliser tes rêves nous montre que tout est possible. Alors garde la pêche et continuons de danser comme des folles dans nos apparts !

  2. MargauX, le 16 mai 2016.

    She’s back ! <3

  3. jaivoulutester, le 16 mai 2016.

    on a le droit d’avoir des hauts et des bas, alors bon retour parmi nous!
    bises
    flo

  4. Chloé, le 16 mai 2016.

    Yes ! Trop contente de retrouver tes aventures :)

  5. Melle Blanche, le 17 mai 2016.

    Hop hop hop ! on rebondit tous. – rires –

  6. Laura, le 17 mai 2016.

    Yeaaaaaaaaaah !!!!!!!!!

  7. Lion Love Laugh, le 17 mai 2016.

    Mais quel bonheur de te revoir par ici ! J’ai hâte de voir la suite ;)

  8. Léa, le 19 mai 2016.

    On t’a attendu sagement et te revoilà, j’ai hâte de pouvoir sourire et prendre plaisir à lire tes billets si naturels et si charmant qui me mettent toujours de bonne humeur!
    :)

  9. Laurielle, le 28 mai 2016.

    Youhouu, tu es revenue ! ♥
    Encore une fois ton article m’a bien fait rire (même si ta vie n’avais pas l’air très drôle ces derniers temps), j’espère qu’il y en aura d’autres prochainement ! xx

  10. TinylIZZIE, le 6 juillet 2016.

    Rien que parce que tu as cité « la Mer du Prince Gustave-Adolphe », je t’aime.

    Bon je t’aimais avant. Mais là, tu deviens ma nièce préférée. Point.