Line Hogsark
Carnet de bord
Catégorie Journal
Journal / Livres

Pause lecture post burn-out.

Paris, le 3 juillet 2016

Line Hogsark_Photos_2016_Journal_012

J’ai moins de deux heures pour vous écrire un article (je sais, comme ça, ça paraît beaucoup, mais en fait, c’est super peu – Super peu, nouvelle expression vide de sens). Par conséquent, je vais essayer de ne pas (trop) digresser et de ne pas passer une demi-heure à disserter sur les confusions circonstancielles autour du nouvel épisode de Gilmore Girls (pour ceux qui auraient vécu sur une planète extrasolaire en ce début de XXIème siècle, sachez que c’était terminé depuis 2007 mais qu’une nouvelle saison a été produite par Netflix et devait normalement sortir vendredi – mais en fait non), de ne pas non plus m’épancher sur le nouveau procès de Adnan Syed, Charmed et l’arrivée de Cole, le nouveau podcast de Slate, le barbecue chez mon grand-père, notre dernière soirée au Blanc-Mesnil, ma nouvelle entorse, ma quatre-vingt-douzième victoire consécutive au Scrabble (sur ma tombe on écrira Elle ne tenait pas debout mais elle savait jouer au Scrabble), celle des islandais légèrement plus incroyable et leur émouvant clapping (je sais pas, ça m’a touchée), celle des gallois aussi pendant qu’on y est, le départ du Tour de France, mon demi-bol de soupe aux cèpes et les gâteaux à la poire.