Line Hogsark
Carnet de bord
Journal

Je n’ai jamais su comment nommer le premier article d’un blog, alors disons que ceci est le titre de celui-ci.

Paris, le 23 avril 2014

Line Hogsark_Photos_2014_Journal_001

Voilà ce qui arrive quand on n’écrit plus depuis quatre ans : la phobie de la page blanche. Je viens de passer des mois à concevoir un millier de maquettes différentes pour ce blog, un nombre incalculable de nuits blanches à parfois m’arracher la peau autour des ongles (je sais, je suis là l’allégorie même de l’érotisme) parce que comme je suis une grande perfectionniste têtue et bornée je ne peux pas dormir tant qu’un fichu code ne fonctionne pas exactement comme escompté, et maintenant que tout est fini, maintenant que je suis enfin libre de ne plus jamais ouvrir un seul fichier PHP ou JavaScript de toute mon existence (laissez-moi rêver), je ne sais tout simplement pas quoi écrire.